Escapade en Bulgarie

C'est le départ...

Samedi 18 juillet.

 

 

3h30, le réveil sonne, mais on est déjà réveillés. La nuit a été très courte, trop courte. Un peu angoissés nous sommes rentres hier soir de Homs, la maison du Larzac et on ne se sent absolument pas prés. J'ai l'impression de manquer d'infos et Lisiane a bouclé les sacs en speed dans la soirée. En plus, j’ai oublié mon blouson avec mon permis de conduire alors que je dois louer une voiture. Obligé de téléphoner a une copine, pour qu’elle le scanne et me l’envoie par mail, quelle histoire !! L'embrayage de la voiture est prés à rendre l'âme, et on ne connait presque rien de notre plan parking gratuit a proximité de Roissy. L'angoisse est palpable, mais bon, on verra bien, ce n'est pas la première fois ou l'on se met en danger et puis, au pire si on a une tuile, ce ne serait pas si grave. J'essaie de m'en convaincre, mais j'ai cette boule au ventre...

 

 

4h50, on décolle; l'autoroute est fluide, le jour se lève sur un beau soleil qui fait du bien. 7h30, nous approchons de l’aéroport, il faut trouver le parking indiqué par ma collègue, évidemment, le Mappy que j'ai imprimé ne correspond pas, mais nous trouvons sans problème. Une fois la voiture bouclée, il faut trouver la navette gratuite de l'autre cote du square, nous prenons la mauvaise direction... avant de rebrousser chemin, pas d'arrêt de bus, nous marchons un peu et un minibus passe. Est ce celui la ? Nous montons en face du Novotel, apparemment c'est bon, personne ne nous demande rien, direction l'aéroport a 10 min. Nous enregistrons au terminal 2D, ca y est, ce coup la c'est vraiment parti...

 

Un petit vol de 1h30 plus tard un peu secouant genre manège, nous atterrissons sous des trombes d'eau a Vienne, heureusement qu'on ne s'arrête pas la. L'aéroport fait penser a un immense centre commercial, il y a des boutiques partout. Nous repartons un peu en retard, et atterrissons à Sofia. Ici, point de boutiques, on se croirait dans un aéroport de campagne, c'est tout petit, pas d'étage, un hall, 3 boutiques, 1 change. Le soleil est la lui, et il fait très chaud. Une fois les bagages récupérés, on se dirige vers la sortie ou doit nous attendre le loueur de voiture. Bien entendu, il n'y a personne, pas de guichet de cette société, bon... J'ai un numéro de téléphone mais pas de pièces, je change quelques euros, et trouve un téléphone mais le numéro ne marche pas. J'erre à la recherche d'infos et dégotte un minuscule comptoir touristique. La dame qui est la ne sait pas trop, ne connait pas cette société, on est bien...Elle me trouve quand même le numéro dans les pages jaunes et ouf, il y a quelqu’un au bout de la ligne. 2 minutes plus tard une jeune dame arrive au volant d'une WW bora, bonne nouvelle, c'est une plus grosse voiture que prévu (j'avais réserve une corsa), elle est propre, en bon état. Nous nous plaçons sur le parking et établissons le contrat, elle me briefe sur la voiture pleine de boutons a droite a gauche, me montre pour le GPS, alors que les enfants s'impatientent.

Je lui fais appeler notre loueur d'appart, et c'est parti. Bon le GPS est un peu perdu, alors nous tournons un bon quart d'heure dans Sofia sans aucune indication, il y a bien quelques panneaux, mais tous sont en cyrillique ce qui n'aide pas et pleins de rues sont en sens unique. J'use de mon sens de l'orientation pour trouver enfin la rue du général parensov, ou on nous attend sur le bord de la route. L'appart est très sympa, grande pièce avec un grand lit et un canapé convertible, cuisine équipée, internet, et qui donne sur de la verdure. On s'installe, avant de faire 2, 3 courses pour le petit dej dans le quartier. Pour diner on se rend dans un resto conseillé par notre loueur. Nous degustons nos premières salades bulgares excellentes, on va bien manger ici. On se couche tôt, crevés.

 

Il est vraiment trop tot




Notre photo fétiche de départ à l'aéroport






Publié à 17:41, le 16/08/2009, Limeux
Mots clefs :


Vitosha mountain...

Dimanche 19 juillet 

Réveil matinal, je pars avec Alice nous chercher du pain, on trouvera des chaussons au fromage et une espèce de brioche. On est dimanche et c'est calma a Sofia, quelques sofiotes achètent leur café aux minuscules shops multiservices. C'est genre une petite vitrine bourrée à craquer de produits alimentaires, et une petite fenêtre au milieu ou l'on commande. Ils ont l'air d'être adeptes du café dans la rue car outres ces boutiques, il y a en plus des distributeurs de café au coin des rues comme on en voit dans les aires d'autoroute. Un antique tramway sur rail circule vers le centre ville, on entend le tchoukoun, tchoukoun dans le calme du matin. Une fois restaures, on part visiter la ville. On prend le tram, plus moderne à l'intérieur, lecteur de carte, et distributeur de ticket. On s'arrête au centre et on commence notre petit tour. La ville est aérée, nous passons a cote des anciens bains turcs et rejoignons les sofiotes qui remplissent leurs bouteilles d'eau à la source d'eau minérale derrière les bains. Nous y goutons, elle est chaude mais très bonne. Nous passons devant le palis présidentiel ou mous assistons a la relève de la garde. Les talons claquent et les tenues sont chamarrées avec une grande plume sur la tette, c'est rigolo. Nous rejoignons le jardin municipal, très agréable oasis de verdure ou n3 papys font du jazz prés d'une fontaine. Nous dégustons un excellent cappuccino glacé pendant que les enfants s'ébattent aux jeux. Ensuite nous poursuivons vers l'église, la plus grande de la ville. En chemin, nous nous arrêtons acheté une carte de la Bulgarie et un mini dico français bulgare. Nous passons aux abords d'une belle église russe coiffe de de chapeau dorés Aux abords de l'église, une brocante est installée et au milieu des breloques chaque stand a sorti en devanture, un vieux 33 tours de Thriller, actualité oblige. L'église est belle à l'extérieur avec ses dômes à plusieurs niveaux. Nous rejoignons notre appart en achetant en chemin quelques parts de pizzas.  Apres déjeuner, direction le parc vitosha a quelques kilomètres au sud de Sofia. Encore une fois le GPS est dans les choux, qu'a cela ne tienne, a chaque feu, nous demandons notre direction et finissons tant bien que mal à atteindre le télésiège de dragalevtsi. Nous montons jusqu' à 1800 m d'altitude, il fait un peu frisquet et nous sommes prés des nuages mais la vue sur Sofia est superbe. Une courte marche nous emmène jusqu' à aleko, une base de ski, puis nous redescendons parmi les pins. Le soleil est revenu, c'est bien agréable. Nous rejoignons Sofia pour le diner que nous prenons à l'Ambaka, un resto déniché sur le net qui s'avère une très bonne adresse, en témoigne le monde. Lisiane prend une bonne soupe de légumes dans un gros morceau de pain, c'est sympa, alors que je m'enfile une grosse sheperd salad de 450gr. Comment je le sais eh bien, c'est qu'ici en Bulgarie le poids de chaque plat est inscrit sur le menu, rigolo, non ?

 

Sources d'eau minérale de Sofia

 


 

 

 Relève de la garde


La plus grande église de Sofia



télésiège dans la vitosha mountain



Dur, dur, le menu...


 

 

 

 

 



Publié à 17:45, le 15/08/2009, Sofia
Mots clefs :


Monastere de Rila

Lundi 20 juillet

 

 

 

Départ a 10 h direction le monastère de Rila, encore une fois le GPS est out et on finit par tenter la lecture des panneaux en cyrillique avec un succès mitigé. Apres quelques erreurs et demi-tours, nous finissons par sortir de Sofia dans la bonne direction et découvrons la conduite bulgare. Le marquage au sol semble être facultatif ici, les feux sont respectés quant aux lignes blanches c'est une autre histoire. On double partout et tout le temps et si il y a la place on passe a trois...La route est plutôt bonne jusqu'au village  de Rila que nous rejoignons pour déjeuner. Nous dégottons un resto avec une carte en anglais (c'est très souvent le cas) et poursuivront vers le monastère. Nous sommes agréablement surpris, le site est vraiment magnifique, autant l'emplacement au milieu des montagnes que l'architecture du monastère, un ensemble de bâtiments disposés en carre autour d'une cour pavée. 4 niveaux de balcons a encorbellements colores bordent les logements des moines, complétés par des escaliers et des avancées en bois ouvrages. Un entrelas de pierres noires et blanches telles un damier ornent les arches du circulatoire extérieure de  l'église construite au milieu de la cour. Les plafonds en forme de dôme et les murs sont peintes de multiples scènes bibliques multicolores. La des dragons a sept tètes, ici des anges déchus, c'est toute uns histoire sous chaque coupole. Nous flânons un moment dans cette cour ou les enfants découvrent des tombes parmi le dallage et les anciennes cuisines ou un immense chaudron semble avoir été construit par un ogre. Nous repartons pour rejoindre l'autre cote du massif a seulement 10 kms de la mais bien 50 par la route. Nous débarquons à panichiste ou nous nous renseignons auprès du bureau du parc. Nous rejoignions le seul hébergement économique mais on ne parle pas anglais du tout. Pour la chambre ca va mais pour diner, c'est une autre histoire. Heureusement une autre famille dine ici et nous prenons la même chose, au menu, kebapche (des boulettes de porc et d'oignons en forme de saucisses) et légumes, ca ira très bien, en dessert je m'offre même une petite crêpe au miel copiée sur nos voisins.


Rila



Meme les moines ont le portable...



Fresques sur les dômes



 


 

 

 



Publié à 17:47, le 14/08/2009, Rila
Mots clefs :


Les 7 lacs

Mardi 21 juillet

Départ matinal pour les 7 lacs. On prend un long télésiège assez cher (15 lev a/r) pour rejoindre le refuge au pied de la rando des lacs. Nous quittons les forets de sapin pour un paysage plus minéral, pas d'arbre de l'herbe rase et des névés par ci par la. A 2000 mètres il fait très beau mais froid environ 10 degrés. Un premier lac est au pied du refuge, il nous en reste six à trouver. Pas de panneaux, mais on suit les autres personnes sur un grimpette assez raide. Alice râle un peu et c'est Yohann qui a la pèche ce matin. Apres 15 minutes, ca va mieux et on progresse sur un surplomb et on découvre le 2eme lac puis nous continuons sur une plaine d'herbe rase et nous trouvons petit à petit les 4 lacs suivants. Ils scintillent sous le soleil au pied des montagnes, c'est très beau. Un peu plus loin, on aperçoit un escarpement qui monte au septième lac, 1 heure de marche en plus, c'en est trop pour les petits et on redescend en longeant les lacs avant de reprendre le télésiège vers midi. On reprend la route direction Bansko, une station de ski très connue de Bulgarie. Arrivés sur place vers 3 heures on trouve l'office du tourisme fermée. Heureusement on a le guide et après renseignements, on trouve, une jolie guesthouse autour d'un jardin. Le papy qui nous accueille nous emmène au premier ou nous découvrons 2 belles chambres dans un style typiquement bulgare avec balcon et vue sur les montagnes, on est séduit, mais a 70 lev, c'est un peu cher, nous négocions et passons a 50, on prend.La ville est agréable avec ses vieilles ruelles pavées et ses maisons en bois, a l'écart de la ski zone, elle, vraiment moche composées de multiples immeubles de rapport, d'hôtels et de loueurs en tout genre. C'est assez calme, et nous déambulons tranquillement. A l'occasion d'une pause bière et glaces pour les enfants, on nous offre du yaourt a la confiture de myrtilles c'est très bon. Pendant notre séjour, nous ferons beaucoup de pause bière qui, ici est consommée largement, Kamenista, primosko et autre sont servies par 33 cl minimum, le plus courant étant 500 ml pour à peine 2 lev. Dans les épiceries, c'est des bouteilles de 1 ou 2l qui partent comme des petits pains. Nous dinons à la guest qui sert une excellente cuisine maison à des prix très raisonnables. Notre budget repas varie entre 15 et 25 lev pour toute la famille, ce qui est vraiment intéressant. Nous dinons a la guest d'une excellente cuisine maison, c'est l'occasion pour nous d'essayer le hotch potch, un mélange de tomates et de poivrons, de fromage  et d'ouf cuits dans une marmite en terre et le mish mash, un mélange de pommes de terre, de tomates et d'œufs brouilles.


Les sept lacs



Ruelle a Bansko



Nid de cigogne


 

 



Publié à 17:48, le 13/08/2009, Sapareva Banya
Mots clefs :


Bansko

Mercredi 22 juillet

Nous décidons ce matin d'explorer un peu les ballades possibles dans le massif du pirin, nous montons pendant 15 kms a travers la foret pour arriver au pied de 3 monts qui culminent a 3000 m. Malheureusement, les ballades durent au moins 3 heures et tout est raide, nous abandonnons et profitons de la pureté de l'air et de la beauté du paysage juchés sur un gros rocher. Nous redescendons déjeuner avant de filer vers le village voisin ou soi disant, il ya des sources chaudes et une piscine. On ne sait pas a quoi s'attendre et on peine a trouver malgré l'aide toujours bienveillante des bulgares. Nous suivons le panneau bains romains qui nous mène à un bassin minuscule avec un tuyau en fer, ca ne va pas le faire. Nous finissons par dégotter une grande piscine en plein air composée de 2 bassins chauffes à l'eau de source. Nous passons un agréable après midi sur des chaises longues pendant que yohan fiat ses premières brasses. Fini les bouées, bonjour la nage du petit chien, et il adore ca.Nous rentrons sur le soir diner a la guest de beignets de poivrons et d'une incontournable shopska salad, tomates concombres poivrons et feta.


Dans les environs de Bansko



Baignade ...


 

 



Publié à 17:51, le 12/08/2009, Bansko
Mots clefs :


Plovdiv, la belle...

Jeudi 23 juillet

Nous repartons de Bansko à destination de Plovdiv, la 2eme ville du pays. La route est sinueuse mais en assez bonne état. Les derniers kilomètres se font sur une grande ligne droite ou nous pouvons pleinement apprécier le trois sur 2 voies bulgare. Le parc automobile est compose d'une part de voitures récentes et modernes et d'autre part de Lada et autre traban conduites principalement par des gens âges et héritées de l'époque soviétique. Apparemment, le contrôle technique n'est pas encore passe par la. Arrive à Plovdiv, nous cherchons la vieille ville mais ce n'est pas si facile. Le GPS, cette fois ci, nous emmènera dans la bonne direction et nous nous retrouvons sur des rues très grossièrement pavées ou les amortisseurs de notre bora souffrent. On se gara a cote d'un porche prés d'une belle maison qui s'avère être un musée, on marche jusqu'a une guesthouse ou on nous propose une chambre avec salon a 70 lev, c'est un peu cher mais après renseignements, c'est dans les prix alors nous réservons. Les enfants ont repères un mac do et je fini par leur céder ce petit plaisir mais a la caisse, c'est 25 lev ! Plus cher que dans un resto, je fulmine. Nous nous installons dans une maison avec 2chambres, salon, cuisine, c'est très sympa. Nous filons alors vers le monastère de Batchkovo, a 30 kms de la. Nous somme déçus par l'endroit ou nous ne restons qu'un petit quart d'heure. Il est constitué comme celui de Rila mais bien moins joli et en travaux. En plus les antennes satellites dénaturent un peu le style. Au retour nous longeons une rivière et remarquons des baigneurs, il n'en faut pas plus pour profiter d'une petite pause baignade sous cette chaleur torride. Nous continuons ensuite vers une petite forteresse située en haut d'un surplomb qui domine la vallée ; Une belle église a été rénovée et nous admirons la vallée en contrebas. De retour à Plovdiv, nous profitons d'un petit parc ombragé dans la vieille ville pour siroter une petite bière. Le soir, nous dinons d'un bon repas  à l'extérieur en haut d'une des 6 collines qui surplombe la ville. La nuit est chaude, nous dormons sous les toits alors que les enfants sont au frais 2 étages plus bas, quelle chance !!


Maison Lamartine

 

 

 

 

Amphitheatre vide...(a suivre)

 

 

 

 

Maison de style Renouveau National


 



Publié à 17:51, le 11/08/2009, Plovdiv
Mots clefs :


Zheravna, halte agréable...

 

 

Vendredi24 juillet

Ce matin, nous prenons le petit dej a la guest, ou nous rencontrons une française très sympa qui voyage avec sa fille. Nous décidons ensuite de visiter la vieille ville de Plovdiv. C'est un entrelas de ruelles pavées ponctuées de ruines romaines, de belles maisons colorées avec leurs étages en surplomb du rez de chaussée soutenues par des arcs en bois. Nous passons a cote de la maison Lamartine ou il a séjourné, et découvrons une plaque en l'honneur du passage de François Mitterrand dans le coin. Nous continuons par le superbe amphithéâtre romain, avant de rentrer dans une église ou nous accueille un chant religieux fort pénétrant. Arrivés a la place principale au bout de la rue commerçante, Alice dégotte enfin un épi de mais. A force de voir les bulgares en manger elle en rêve depuis le début du voyage. Une petite halte a la mosquée et nous rejoignons notre appart pour packer. Nous filons ensuite direction Geravna. Ce petit village situé a mi chemin de la mer noire, je l'ai découvert grâce a un blog sur Internet, les photos avaient l'air sympa alors pourquoi pas, d'autant que c'est quasiment sur la route. Apres Quelques kilomètres d'autoroute, nous rejoignons la nationale bien chargée. Certains bulgares avec de grosses Audi ou BMW roulent comme des fous, doublant n'importe ou et se rabattant sans prévenir, il faut être prudent. Apres une pause repas, nous rejoignons le village vers 15h. J'avais trouve sur le blog, le nom d'une guesthouse ou on parle français, mais arrivés au village, le bulgare est de rigueur, on nous explique la direction de la If guesthouse, mais nous ne comprenons pas grand chose; On s'emmanche dans des ruelles minuscules ou nous frôlons les murs. Nous demandons à un chantier de construction et un homme très sympa nous guide jusque la bas. Malheureusement, il n'y a pas de chambre pour nous tous, mais on nous trouve une solution chez des voisins. Nous emménageons dans une guest 3 étoiles, dans une chambre superbe toute en bois avec un petit salon à cote, les sièges sont recouverts de peaux de chèvres, c'est très typique et pour 60 lev c'est raisonnable; Le village est effectivement très beau, et d'ailleurs assez touristique chez les bulgares, pas un mot dans le LP. Niché sur les contreforts de la chaine des Balkans, Il est disposé autour de ruelles pavées et ponctué de jolies maisons musées aux jardins fleuris. A l'occasion d'une ballade nous découvrons plusieurs fontaines d'eau fraiche, et de jolies traban customisées. Sur la place centrale, une vieille caravane grise abrite un jeu de fête foraine de tir à la carabine et au pistolet. Les enfants s'y essayent et gagnent un cerf volant. On déguste une glace avant de rentrer profiter de notre beau jardin pour une pause lecture pendant que les enfants jouent avec leur nouvelle copine de 12 ans, la fille des proprios. Ils s'expriment un peu en anglais et le courant passe, ils finiront tous devant la télé familiale. Nous dinons sur place d'une excellent repas bulgare avant de nous coucher a la tombée de la nuit.


Dans les rues de Zheravna

 

 


 

 

 

 



Publié à 17:54, le 10/08/2009, Zheravna
Mots clefs :


Direction la mer noire...

Samedi 25 juillet

Au matin, des français sont arrives, ils nous demandent si on vient aussi sur conseils de Balkan tours, ah non, nous tout ce qui fini par tours en général ca le fait pas trop. Le petit déjeuner est copieux, et feta, the et chocolat. Noua reprenons la route vers l'est direction la mer. C'est encore pas mal chargé en dans les bouchons, une file de tarés doublent a fond  la caisse des qu'il y a un trou en face. Du coup on avance encore moins vite. On veut prendre un raccourci... qui nous rallonge une peu en fait, mais nous finissons par rejoindre un bel autoroute flambant neuf a 50 kms de Burgas. Apparemment ici, la vitesse n'est pas limitée sur l'autoroute, il n'y a aucun panneaux, des tonnes de de grands placards publicitaires et des aires réduites e un grand parking désert sans eau ni nourriture, encore moins de toilettes.

 Noua arrivons au bord de la mer avant de suivre la cote vers le grand sud. La circulation se réduit a mesure que nous dépassons les stations balnéaires, Sozopol, primosko, tasrevo...Nous rejoignons finalement sinemoretz, mais le lieu ne nous plait pas, il n'y a pas vraiment de village et très peu de restos, seule la plage est sympa. Apres déjeuner nous remontons au bourg précédant un peu plus village, Athopol. Nous décidons de rester ici. Au bord de la route des bulgares attendent les vacanciers pour louer des chambres. Nous trouvons un p’tit appart avec balcon et vue sur la mer pour 25 euros après négociation mais il n'ra rien dans les placards et seulement un frigo, une cafetière et un micro ondes. Avec notre lexique, nous demandons assiettes couverts et bols, on se débrouillera. Une fois installés direction la plage. Elle est en grande partie privée, il y a des parasols et c’est 5 lev par jour, ce n’est pas donné mais on n’est pas les uns sur les autres et étant donné le soleil et la chaleur, il faut qu’on s’abrite. La mer est calme est claire. Nous élisons domicile prés s'un grand bateau échoué qui a du être transforme en bar mais c'est abandonné; ca fait grand bateau de pirates et les enfants adorent.

De retour de la plage, nous dinons dans un resto très  moyen, le premier depuis qu'on est en Bulgarie, ils ont la même carte mais les plats sont grossiers, on ne reviendra pas.


Ah la plage...


 



Publié à 17:58, le 9/08/2009, Atopol
Mots clefs :


Ah la mer

Dimanche 26 juillet

Le temps est couvert au réveil et le vent souffle fort, on a bien perdu une dizaine de degrés. Nous en profitons pour nous balader dans la ville et au bord du rivage. Il y a des jeux tous les 200 m, ce qui ralentit grandement notre progression. Nous arrivons à la plage qui est déserte. Seuls quelques promeneurs comme nous, un drapeau rouge et des rouleaux dignes de l'atlantique. On remonte à l'appart pour se faire à manger. Dorénavant, nous déjeunerons sur la terrasse le midi, d'une salade de tomates, concombres, poivrons et feta, comme au resto. Pour Yohan ce sera en plus 1 saucisse dont il est friand, le tout arrosé de bière bulgare et terminé par un yaourt de notre marque préférée, Ha dada et de nectarines ou de pèches juteuses. Apres déjeuner, on se rend a Sinemoretz dans l'espoir de faire du cheval, mais il y a juste un numéro de téléphone et le portable est reste dans l'appart. Impossible de trouver une carte, on abandonne donc, et on se ballade sur la plage, qui est moins bien que celle d'Ahtopol a notre gout. De retour a la ville, direction le parc pour une partie de balançoire. On dine de pizza à emporter et de pita, ca nous réchauffe.


Lundi 27 juillet

Au réveil, retour du soleil, un peu de vent mais ca va. Direction la plage pour nos activités éprouvantes, baignade, dorade, lecture. Les enfants s'amusent avec un ballon et un matelas flottant, acheté dans une boutique du coin. Apres déjeuner et sieste, replage avant un diner au resto accompagné de musique ou je mange de délicieux beignets de poivrons au fromage, et d'œufs poches sauce au yaourt pendant que Lisiane déguste un bon chawarma, de la viande cuisinée dans une sauce aux tomates, oignons et poivrons.


 

 

 

 

Mardi 28 juillet

 

Journée classique de l'estivant balnéaire, au programme, plage, salade, sieste, plage, un peu de cerf volant et pour le soir, un resto chinois, ca change un peu, les parts sont gigantesques, nous repartons repus sans pouvoir terminer.

 

 

 

 


 

Mercredi 29 juillet

Ce matin, nous restons à l'appart, le temps pour Lisiane de faire un peu de ménage et de lessive, et pour les enfants de bosser un peu. Depuis notre arrivée à Ahtopol, nous leur avons imprimé un bon rythme, une page d'écriture pour Yohan et une page de français et de maths pour Alice. Ca ne va pas sans mal, surtout pour Yohan, incapable de se concentrer plus de 30 secondes. Il a toujours la tète en l'air. Heureusement, il y a aussi les récompenses, une montre Ben 10 ou on voit plein de monstres pour le gars et une jolie bague pour Madame. Apres la plage, diner d'une pizza au resto arrosée de notre préférée, la Zagorka. Ici, au resto, c'est toujours le même rituel Tout d'abord, sur la table, il y a toujours huile vinaigre, sel et poivre. Ensuite il nous faut l'English menu parce que sinon on prendrait du xazfesq ou du kxerwz et on ne sait pas si c'est très bon. Une fois commandé, le serveur apporte nos couverts sur une petite serviette. Le service est toujours très rapide et des que quelque chose est vide, une assiette, un verre. Le serveur est la pour nous en débarrasser. C'est rigolo, chaque pays a ses habitudes.


 

 

 

 

Jeudi 30 juillet

On approche de la fin du séjour, c'est notre dernier au jour au bord de la mer, alors on en profite. Ce matin, retour a la plage, quelques jeux de ballon avec des bulgares, un château de sable, avant de renterer finir nos provisions. Au menu, salade classique et nouilles au micro ondes sauce tomate. Nous terminons bien sur par notre traditionnel Hadada et des nectarines juteuses. Dernier apres mdi, je finis mon polar pendant que les enfants s’ebattent sur le matelas gonflable et que yohan fait de la plongée a la recherche de sable. Apres la douche, deniere soirée, on va a la fete foraine. Auto tamponneuses, et un toboggan gonflable geant raviront les petits bouits. On dine en ville, apres un premiere essai non concluant (pas de menu en anglais), on dine de Oshpitzi, encore un mélange, oignons, poivrons, tomates et fromage, en beignets cette fois, excellent.


Hmmm, c'est bon !!!



Notre machine a café pour la rue ...




 

 



Publié à 17:02, le 8/08/2009, Akhtopol
Mots clefs :


Plovdiv, le retour... en beauté ...

Vendredi 31 juillet 

Lever matinal, j’ai peu dormi, trop chaud peut être, après avoir rangé, c’est le départ pour Plovdiv, dernière étape avant Sofia. Apres notre dernier petit dej sur la terrasse, nous prenons la route et quelques 4 longues heures plus tard, nous sommes de retour à Plovdiv. Que c’est agréable de retourner ou on connait, Nous repassons a la Hiker’s guesthouse récupérer les clés de la maison et nous nous y installons. Nous déjeunons au Horse’stable, au calme et nous mangeons encore une fois très bien. Petit plus, la déco jusque dans la confection de la salade, je recommande. Apres déjeuner, un peu de repos, avant d’aller trainer en ville. Un café glacé en terrasse, c’est bien agréable vu la chaleur. Vers 18h, nous grignotons une part de pizza arrosée d’une bière, quelques pop corn, une glace, rien que du léger !!! Ensuite, nous nous rendons à l’Amphithéâtre pour la dernière représentation du festival folklorique Balkanique. Des troupes sont venues de 9 pays pour des chants et des danses. A 19h30, l’amphithéâtre se remplit a vue d’œil, et a 20h, il n’y a plus une place, nous sommes près de 2000 et je n’ai pas de mal a l’imager il y a 2000 ans déjà aussi rempli. C’est impressionnant mais super bien conçu, tout le monde peut voir quelque soit la taille de ton voisin de devant.Le spectacle commence pile à l’heure. Tous les pays présentent une ou deux danses, c’est magnifique. On est au deuxième rang,  c’est une myriade de couleurs et de son qui encore rehaussés lorsque le soleil se couche et que les projecteurs éclairent les antiques colonnes. Le public est enthousiasme et applaudi à tout rompre, j’en ai encore des frissons en l’écrivant. La  prestation de l’Ukraine est très belle et acrobatique, tandis que chez les géorgiens sont plein d’enthousiasmes. Apres 2 heures de bonheur, on termine par un feu d’artifice qui embrase l’amphithéâtre, c’est l’Apothéose, tous les danseurs sont sur la scène dansant avec les spectateurs une ronde multiculturelle. On rentre se coucher ravis.


Musée ethologique



Pause musique...



L'amphitheatre plein



Spectacle





 

 



Publié à 17:45, le 7/08/2009, Plovdiv
Mots clefs :


Halte a Sofia

Samedi 1 aout

Départ vers 10h après le petit dej, 1h30 plus tard, c’est déjà Sofia. Nous rejoignons l’hôtel Eny, 60 lev la triple. L’hôtel est un peu vieillot, la douche est sur le palier, c’est moyen mais calme. On vaque dans le quartier dans un superbe petit marché de fruits et légumes, tomates a 25cts le kilo, pèches juteuses, mures, miel, olives, graines, herbes, melons, que du bonheur pour les cinq sens…Nous déjeunons à l’hôtel Lion, c’est chic et pas cher, climatisé, une carte gigantesque et bon, que demander de plus ? Nous passons l’après midi a Kokolandia dans un grand parc au sud de Sofia. C’est le paradis des enfants, accrobranche, Saut à l’élastique, trampoline mur d’escalade, mini golf, tarzan, c’est un plaisir pour toute la famille. Nous dinons dans notre resto du premier soir, la boucle est bouclée.


Tarzan

 



Publié à 17:05, le 6/08/2009, Sofia
Mots clefs :


C'est le retour ...

Dimanche 2 aout.

Arrivée a l’aéroport vers 7h, le loueur arrive comme prévu a 7h15 pétantes, il fait le tour de la voiture, regarde le plein et nous rend notre caution sans même une réflexion sur la couche de crasse qui recouvre intérieur et extérieur du véhicule. Une poignée de main et c’est bon. Nos vols se déroulent sans anicroche.. Enfin presque, d’une part l’épée en bois achetée à Plovdiv pour yohan ne passera pas en cabine, arme blanche !!! Ouh j’ai peur. D’autre part, je tiens a donne r au vol Air France Vienne Paris, la palme du service le plus pourri de toutes les compagnies. Que désirez boire messieurs dames ? En fait, il n’y a que que de l’eau et pas de l’Evian, non, non, de la cristalline !!! Un bon café ? Mais oui, un peu de poudre dans un gobelet sponsorisé par Nescafé, je dis Bravo !!! Une viennoiserie ? Elle est tellement petite que je n’en fais qu’une bouchée et pas moyen de se resservir, je pleure !!!!

Bref, on a vraiment bien aimé la Bulgarie, des beaux paysages, des villes agréables, de la montagne, de la mer, des gens charmants et pour couronner le tout, un budget plus que raisonnable, Allez Y !!!!


On s'occupe pendant le vol


 

 

 

 

 

 

 



Publié à 17:08, le 5/08/2009, Limeux
Mots clefs :


Spécial voitures ....


On the road ...



Qui veut du bon lait ?




Elle est belle



Pick up



Custom ....




Publié à 17:48, le 4/08/2009, Sofia
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques


Derniers articles

C'est le départ...
Vitosha mountain...
Monastere de Rila
Les 7 lacs
Bansko
Plovdiv, la belle...
Zheravna, halte agréable...
Direction la mer noire...
Ah la mer
Plovdiv, le retour... en beauté ...
Halte a Sofia
C'est le retour ...
Spécial voitures ....

Sites favoris


Amis